Selon Reuters, Tencent a très envie d’investir encore plus dans Ubisoft, quitte à débourser une somme bien supérieure à la normale. Et après ? Un rachat ?

Tencent comme principal actionnaire d’Ubisoft

Tencent, qui a déjà pris possession de 5% d’Ubisoft en 2018, voit plus grand. La société chinoise souhaiterait ainsi devenir l’actionnaire principal de l’éditeur avec une offre très agressive. En effet, elle serait décidée à payer 100 euros par action, alors que le cours est à 44 euros. Et c’est même plus cher que l’action en 2018 qui n’était que de 66 euros.

Cette somme généreuse n’est pas un cadeau fait à Ubi, mais une tactique pour éliminer toute concurrence qui pourrait mettre des bâtons dans les roues de Tencent. « Tencent est très déterminé à conclure l’accord car Ubisoft est un actif stratégique très important pour eux» a déclaré une source proche du dossier.

Tencent a déjà soumis les termes et conditions de leur investissement à Ubisoft et a même envoyé deux de ses cadres en France pour une rencontre avec la famille Guillemot en mai dernier. Pour être l’actionnaire majoritaire de l’éditeur, il faudra en tout cas dépasser les 15% du capital qui sont entre les mains de la famille Guillemot.

En dépit de la tentative d’OPA de Vivendi, ces derniers temps, Ubisoft s’est dit ouvert à un rachat. L’éditeur aurait d’ailleurs pris ses dispositions en ce sens, même si la piste d’un fonds d’investissement est aussi envisageable.

Laisser un commentaire